Petit cadeau pour la Saint Valentin : un extrait de Nous Deux À L’Infini ^^

************************

Au moment où je termine de faire mon lit, j’entends trois petits coups discrets. Il est deux heures du matin, je doute que ce soit chez moi. C’est tellement mal isolé, ici, que quand le voisin tire la chasse, c’est son et lumière dans mon appart’. J’éteins la lumière et, pile quand je m’allonge, les coups reprennent, un peu plus fort. Merde, c’est chez moi…  Je pourrais juste ignorer la personne qui vient me prendre la tête au milieu de la nuit. En plus, si c’était un des gars, il aurait appelé avant de se pointer donc je ne vois pas qui ça peut être.
– Dante…
La voix a beau être un peu étouffée par la porte qui nous sépare, elle m’est étrangement familière sans que je parvienne à la situer. Je reste comme un con, immobile dans mon lit, parce que je ne vois vraiment pas ce qu’elle foutrait dans le coin si c’est bien celle à qui je pense.
– Je sais que tu es là, je t’ai entendu. C’est Lola ! Ouvre-moi !
C’est bien ce que je craignais, je n’ai pas rêvé : la petite sœur de mon ex est bien devant ma porte, à une heure improbable, et attend que je réagisse. Je me lève parce que je la connais : elle est foutue de tambouriner jusqu’à ce que mort s’ensuive alors qu’il suffit qu’elle éternue pour ameuter tout l’immeuble.
J’ouvre la porte, juste assez pour la voir, pas trop non plus, histoire qu’elle comprenne que ce n’est pas une invitation. Mais bien sûr, il en faut plus à Lola pour se décourager.
– Salut !
Elle chantonne ? Il est deux heures du mat’ et elle chantonne ?!
Elle fonce devant elle, ne me laissant pas d’autre choix que m’écarter si je ne veux pas me manger la porte dans la tronche. Je la regarde s’incruster avec deux grosses valises et reste interdit, tant je suis incapable de trouver les mots pour lui dire à quel point elle m’emmerde.
Si, en fait, je finis par les trouver :
– Qu’est-ce que tu fous là ?
Je referme la porte. Je n’ai pas franchement envie qu’elle se sente la bienvenue, mais je n’ai pas non plus besoin que tous mes voisins profitent de ce qui va suivre : vu l’état dans lequel je me trouve, je doute que ce soit joli.
Elle se retourne et me fait face. Elle m’arrive à peine au niveau des épaules, pas tout à fait, même. Lola, c’est une petite chose agaçante, elle l’a toujours été : suffisamment insolente pour toujours exprimer le fond de sa pensée et assez insouciante pour se foutre des conséquences.  Elle se tient là, au milieu de mon studio, tout sourire avec sa coupe de cheveux stricte et sexy, son éternel carré plongeant et sa frange bien droite qui lui donne un air espiègle. Malgré toutes les années passées sans lui parler, je retrouve immédiatement la même gamine avec qui j’ai passé tant de temps à l’époque. Ses yeux en amande me scrutent alors que son petit nez retroussé me nargue. On dirait une gosse. Une saleté de gosse.
– Moi aussi je suis ravie de te voir, ex-futur-beau-frère ! finit-elle par lâcher en posant ses bagages sur le sol.
– Lola, tu as vu l’heure qu’il est ?
Je tente de ne pas trop lui montrer à quel point elle me soûle déjà. Peine perdue, je suis incapable de faire semblant.– Sérieusement, tu me veux quoi ?
Je la contourne pour retourner dans mon lit. Elle s’incruste chez moi et s’attend à quoi ? C’est le milieu de la nuit ! J’ai juste envie de me coucher et dormir. Mais non, car lorsque Lola débarque, il faut mettre sa vie en pause et s’occuper d’elle. Je suis sûr qu’elle prend son pied à voir à quel point elle m’emmerde.
Elle ne répond pas, le silence n’est pas coutumier avec elle. C’est pour ça que j’arrête de râler et me retourne afin de lui accorder un peu d’attention. Et je comprends.
– C’est quoi l’histoire, cette fois ?
– J’ai fait une boulette… m’avoue-t-elle en tortillant ses mains comme une petite fille embarrassée.

************************

Sortie le 07 mars 2018 ! En précommande :

Place des libraires : https://goo.gl/BTkxz8
Amazon : https://goo.gl/V4vSMX
Fnac : https://goo.gl/J7ziV4