Épisode 1

Combien de fois ai-je raconté une anecdote et m’a-t-on dit “Tu devrais l’écrire dans un de tes romans !” ?


Souvent !


Je pense par exemple à ce jour, il y a quelques années, où je montais à Livre Paris. Me voilà parée pour mes 5 heures et quelques de train, à la gare de Cannes, avec mon précieux Caramel Macchiato au lait d’amande servi dans mon mug de voyage fraîchement acheté, histoire de me la jouer écolo (à défaut de me la jouer healthy).


Le TGV débarque, je jongle avec mes bagages (je ne sais pas voyager léger) et je me retrouve en face de quelqu’un. Sache qu’en temps normal, ça ne m’arrive jamais, car je choisis toujours la 1° classe (quasi au même prix que la 2nde, de nos jours), et une place isolée. Mais cette fois-ci, je n’avais pas pris mes billets, l’éditeur s’en était chargé à la dernière minute.


Bref, une petite table à rabats nous sépare, ce monsieur et moi. Je pose mon mug, range ma valise, mon sac à dos, mon sac à main, retire ma veste, mon écharpe, sors mes écouteurs… Je fais ma petite vie, car on en a pour un moment.


Et là… (voix off de Perdu de vu) : c’est le drame !


Faux mouvement : ma main percute mon mug, qui se renverse sur la mini table, et je découvre avec effroi que le couvercle n’est pas hermétique ! Il est pivotant ! Il  ne peut JAMAIS être fermé ! La moitié de mon précieux Starbuck se retrouve sur les genoux de mon infortuné compagnon de train.


Moi, toujours mes écouteurs dans les oreilles, oubliant que je ne suis pas seule chez moi, je lâche un retentissant “Putain !”. Note : dans le Sud, ce n’est pas un gros mot mais une ponctuation, personne n’a tiqué. Sauf que.


Sauf que ce monsieur n’était pas français mais anglais. Pour lui, j’ignore à quoi ressemblait mon juron, mais il a été d’une classe incroyable ! Le gars s’est retrouvé avec le pantalon de costume inondé, moi en panique à dégainer des Kleenex, la table pégueuse, mon niveau sonore toujours au max car je n’ai pas eu le réflexe de retirer mes écouteurs…


Et lui, tu sais ce qu’il me dit ? En anglais, mais je suis sympa, je te fais la traduction :


“Je devais de toute façon le faire nettoyer… ne vous inquiétez pas.”


J’ai cligné bêtement des yeux en me disant que je rêvais, mais non, le flegme britannique n’est pas une légende ! Je n’imagine pas si ça avait été un Français en face de moi XD Même moi, je n’aurais pas été aussi cool, et je suis du genre zen et bien élevée.


Lorsque j’ai ensuite raconté cette aventure sur Insta, ma victime en face de moi imperturbable pendant plus de 5 heures, mes lectrices m’ont dit que ça ferait un bon début de romcom ! Tu en penses quoi ?


J’avoue que je n’ai pas encore intégré cet épisode dans l’un de mes romans, mais ça y finira tôt ou tard !

0 Partages